8 choses incroyables que vous ignoriez sur les ovaires et l’ovule

8 choses incroyables que vous ignoriez sur les ovaires et l’ovule

Bien qu’elles les portent en elles, les ovaires et l’ovule demeurent un grand mystère pour les femmes. Entre mythes et théories, ces deux acteurs majeurs de la fonction maternelle de la femme n’aura littéralement plus aucun secret pour vous après ce qui suit. Voici les 8 choses incroyables que vous ignoriez sur les ovaires et l’ovule.

#1. La fonction première des ovaires

Les ovaires sont le lieu de maturation des ovules. Ce sont également les structures en charge de la production des hormones sexuelles féminines. C’est-à-dire les hormones qui favorisent  l’apparition et le maintien des caractères sexuels secondaires chez la femme. Et coordonnent sa fonction reproductrice.

On peut donc aisément dire que les ovaires sont à la femme ce que les testicules sont à l’homme. En fonction et surtout en nombre. Ils font tous deux parties des appareils reproducteur de chacun des genres.

#2. L’ovaire a une forme de noisette

Vous aurez probablement du mal à le croire, mais l’ovaire a une forme ovoïde. En forme de noisette. Cependant, une noisette de grande taille, car l’ovaire fait littéralement 3 à 5 cm de hauteur pou 2 cm de largeur.

Représentation schématique des ovaires – Crédits photo : Wikimedia Commons

Cependant, il ne pèse que 20 grammes, soit de loin moins qu’une noisette. Vous devez cependant savoir que la taille et la forme de l’ovaire est fonction du moment du cycle menstruel de la femme. Avant l’ovulation, il gonfle et prend du volume. Puis rétrécit juste après l’expulsion de l’ovule.

#3. Quel rôle joue l’ovaire dans l’ovulation ?

Comme mentionné plus haut, l’ovaire joue un double-rôle dans l’organisme de la femme. Le premier est lié à l’apparition et au maintien des caractères sexuels secondaires féminins. Le second étant la coordination de la vie de procréation du sexe féminin. Ce qui signifie entre autres que l’ovaire joue un rôle lors de l’ovulation.

En effet ce rôle est mais ne se limite pas, à l’expulsion de l’ovule au cours du cycle menstruel. Cet ovule sera ensuite fécondé suite à un rapport sexuel, afin de produire un nouvel être-humain.

#4. Comment savoir quand j’ovule ?

Les signes d’ovulation sont divers et variés. De plus, ils ne sont pas systématiques et présents tels quels chez toutes les femmes. Cependant, les plus courants sont :

  • La tension mammaire (ils prennent du volume et sont plus sensibles)
  • La douleur au bas-ventre
  • Une explosion de la libido
  • Des sécrétions vaginales plus abondantes

#5. Les ovaires peuvent comporter des kystes

Et cette maladie porte le nom de syndrome des ovaires polykystiques. Elle touche entre 3 et 10 % des femmes en âge de procréer. Les femmes qui en souffrent voient leurs ovaires augmenter de taille. Seul un examen morphologique (scanner ou échographie) permet de donner un diagnostic de certitude. Là où la consultation chez le médecin ne donne qu’un diagnostic de suspicion.

Des ovaires atteints du syndrome des ovaires polykystiques – Crédits photo : WIkimedia Commons

Parmi les signes qui peuvent vous faire penser à une telle maladie, on retrouve notamment une hyperpilosité et des irrégularités menstruelles. Parfois des cycles trop longs, parfois trop courts. Le syndrome des ovaires polykystiques peut entraîner une absence d’ovulation. Voire un ovulation de mauvaise qualité, encore appelée dysovulation. Le pronostic est assez sombre pour la fertilité en cas de non prise en charge.

#6. Au fait c’est quoi la réserve ovarienne ?

A contrario des hommes qui peuvent produire des spermatozoïdes tout au long de leur vie, les femmes naissent avec un nombre prédéfini de gamètes reproductrices. C’est ce qu’on appelle la réserve ovarienne. Du coup dès la naissance, les femmes disposent d’un stock d’ovules immatures, défini et non renouvelable. Lorsque ce stock est épuisé, on parle de ménopause.

#7. Pilule n’est pas toujours = à ovulation stoppée

Le but premier de la pilule est de bloquer l’ovulation. Et ainsi prévenir toute grossesse non désirée. Malheureusement, la pilule n’agit ainsi que dans la majorité des cas.

Chez d’autres femmes, elle ne parvient tout bonnement pas à stopper l’ovulation et tout peut arriver dès lors. Seules les pilules dites progestatives permettent de tout verrouiller. Celles-ci créent une barrière tissulaire qui bloque la pénétration des spermatozoïdes.

#8. Le cancer des ovaires est très fréquent

Le cancer de cet organe est très fréquent. Cependant, son incidence est inférieure à celle du cancer du sein, du côlon, de l’utérus et de l’estomac. Il s’agit donc du 5ème type de cancer le plus fréquent au monde.

%d blogueurs aiment cette page :